Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Infosports75

evenement

Laura Flessel lance son école dédiée aux sportifs de haut niveau : Sport Excellence Reconversion

28 Septembre 2021 , Rédigé par Isabelle Gratien Publié dans #EVENEMENT

Laura Flessel, quintuple championne olympique en escrime et co-fondatrice de l'école S.E.R (Sport Excellence Reconversion)

Laura Flessel, quintuple championne olympique en escrime et co-fondatrice de l'école S.E.R (Sport Excellence Reconversion)

Laura Flessel, la quintuple médaillée olympique en escrime et ancienne ministre des Sports accompagnée de son acolyte Richard Hullin, expert en marketing du sport viennent de lancer, cette année, une école dédiée à la reconversion des sportifs de haut niveau : S.E.R (Sport Excellence Reconversion). Cette école innovante permet de répondre aux besoins criants de formations professionnelles des athlètes en activité ou à la retraite.

 

 

La création de l’école

 

Infosports75 : Comment avez-vous eu l’idée de créer cette école ?

 

 

Laura Flessel : "En étant au ministère, j’ai renforcé les financements par rapport aux fédérations, en leur demandant de s’impliquer davantage dans le suivi socio-professionnel et de formation de leurs sportifs. C’est une obligation de leur part. Ceci afin d’éviter que des athlètes pointent à Pôle-Emploi, comme c’est malheureusement le cas pour un certain nombre. Cela veut dire qu’on a raté quelque chose à plusieurs niveaux. Mais je préfère être dans la proposition que dans la critique, d’où la création de S.E.R.

 

 

Infosports75 : Quels sont les points importants de l’école ?

 

Laura Flessel : "L’école est caractérisée par 4 points forts" 

 

1/ L’offre agile

"L’offre agile permet de créer un programme sur mesure, avec des experts pédagogiques, pour valider des blocs de compétences qui sont, in fine, certifiés et/ou diplômés. "

 

2/ SER est une école résolument innovante qui est accessible à tous, sans condition de diplôme. Il faut néanmoins avoir l’ADN du sport qui véhicule de solides valeurs. Il faut avoir eu une vie dans le sport, avoir été licencié dans un club ou avoir connu la rigueur de l’entrainement".

 

3/ Conscientiser la force du sportif par un tronc commun de développement personnel avec des coachs sportifs qui viennent aussi du milieu de l’entreprise. Le but est de pouvoir identifier les besoins du sportif pour lui permettre de gérer ses compétences. Un bloc de compétences de 60h est organisé autour du coaching et du mentoring individuel. En fonction des profils des sportifs, des formations choisies par ces derniers dans la palette de métiers-passion du groupe ACE, les modules peuvent aller de 60 à 240 heures.

En plus des formations diplômantes et/ou certifiantes acquises (Bachelor et Master), les sportifs développent des valeurs fortes, comme l’abnégation, le défi, le partage, le respect, l’excellence. Ce sont des valeurs que les RH ont identifié pour les entreprises comme une plus-value, des points forts que l’on va conscientiser mais aussi transformer pour que cela puisse être adaptable au monde de l’entreprise. Parmi les 7000 sportifs qui arrêtent leur carrière chaque année, nous avons travaillé avec un groupe qui nous a permis de constater un intérêt fort, notamment pour le sport management, la communication, le digital, le tourisme, le luxe et le design. Autant de formations proposées par le groupe ACE, disponibles en distanciel, en présentiel et en e-learning.

 

4/ "Faire le lien direct avec l’entreprise pour optimiser les débouchés des étudiants."

"Les entreprises sont convaincues des qualités des sportifs, l’idée est d’étoffer leurs compétences, de les familiariser avec le monde de l’entreprise. Une immersion en entreprise est inclue dans chaque formation proposée par SER. Chaque formation se solde par une certification ou un diplôme."

 

 

Les diplômes reconnus par l’Etat et les RNCP

 

Infosports75 : Ces diplômes sont-ils reconnus par l’Etat ?

 

Laura Flessel : "Ces diplômes sont reconnus par l’Etat et la certification par le RNCP (répertoire national des certifications professionnelles). On est dans un monde où le diplôme reste un gage de réussite, c’est pourquoi on s’est appuyé au groupe ACE qui est une valeur sûre dans le milieu de la formation, avec plus de 4000 étudiants dans leurs différents campus (AMOS, CMH, ESDAC). Richard et moi avions à cœur de travailler avec les meilleurs, pour que nos champions soient parfaitement accompagnés".

 

Le financement

 

Infosports75 : Combien coûte la formation au sein de SER ?

 

Laura Flessel : "Une formation, en fonction de la durée et du choix de la filière, coûte de 1900 à 8900 euros. Les clubs, les fédérations, les collectivités sont à même de financer les formations de leurs sportifs. Les sportifs salariés d’une entreprise peuvent aussi utiliser leur CPF (compte personnel de formation)".

 

Lancement de la première promotion

 

Infosports75 : Quand aura lieu la première promotion ?

 

Laura Flessel : "La première promotion s’effectuera en fin d’année, avec des sportifs connus et moins connus, des sportifs valides et en situation de handicap. On est d'ailleurs en train de travailler sur cette première promotion. On multiplie les contacts avec de nombreuses entités (AFDAS, ANS, UNFP, LNH, Paris2024, …) pour étoffer cette première promotion et celles qui suivront.

 

 

S’étendre à l’international

 

"SER peut s’appuyer sur les 20 campus du réseau ACE en France, en Angleterre, en Espagne et aux États-Unis. L’idée est aussi d’avoir un regard sur l’Afrique. Mais pour le lancement de SER en France, nous allons travailler en étroite collaboration avec les collectivités que nous avons visité, comme l’Aquitaine et la Loire ou allons visiter au fur et à mesure, comme les Pays de la Loire et PACA. Nous avons besoin de l’énergie de tous pour construire ensemble une belle synergie, créer une véritable communauté pour permettre aux sportifs de réussir leur reconversion ! »

 

Interview par Isabelle Gratien-Eboué, journaliste free-lance de Infosports75 

Lire la suite